• Facebook Social Icône

© 2020 municipales Cahors

Le candidat a dévoilé quelques axes de son programme.

 

Après un détour par l’actualité internationale et notamment l’Iran, Roland Hureaux, tête de liste de « Aimer Cahors, a remis les pieds dans le plat des élections municipales de mars prochain. « Je confirme ma candidature à la mairie de Cahors avec une équipe que je dévoilerai le jour venu. Elle n’est pas encore complète, comme les autres, et ceux qui veulent se joindre à moi, sont les bienvenus. Je pense que cette ville pourrait être mieux gérée et mieux gouvernée. Mon programme est articulé autour de 3 axes : créer des emplois, réduire les impôts, et respecter et animer le patrimoine  » annonce-t-il d’emblée avant de citer différents projets « qui seront mis à l’étude, mais qui ne seront menés à bien que s’ils ne doivent pas peser sur le budget de la ville » :

– Centre de rencontres et de loisirs dans les cités HLM et les environs

– Maison de l’étudiant destinée à faciliter les recherches des jeunes qui doivent continuer leurs études à Toulouse ou ailleurs

– Spectacle au pont Valentré autour l’histoire de la ville et du vignoble

Pour cette 4ème campagne, Roland Hureaux, « soutenu ou investi en 2014 » par l’UMP (François Fillon, et Jean Lasalle étaient venus à Cahors), crie haut et fort qu’il n’est pas « MM, Macron-Miquel comme certains candidats » et pense que pour cette élection « rien n’est jouer ».